Hubert Blanc : « Inciter les Parisiens à participer au débat »

©2006 20 minutes

— 

Interdiew de Hubert Blanc, président de la commission particulière du débat public sur l'extension du tramway parisien.

Le débat public arrive à mi-parcours. En êtes-vous satisfait ?

Dans l'ensemble, oui. On compte 13 000 connexions sur Internet, qui ont abouti à 200 questions. Mais il y a peu de présence aux réunions, entre 80 et 150 personnes.

Pourquoi ?

Les réunions sur des thèmes précis ne passionnent pas. Il y a plus d'intérêt pour les questions pratiques, comme savoir quel transport il sera possible de prendre à proximité du tramway. Les habitants de Seine-Saint-Denis veulent que le tram aille jusqu'à la porte de Saint-Ouen. Et en général, les communes limitrophes sont plus intéressées. Nous comptons relancer le tractage à la sortie du métro pour inciter les Parisiens à participer.

Y a-t-il-eu de bonnes idées ?

Non, mais des préoccupations : les parkings relais, les pistes cyclables, le calendrier des travaux. Certains, toujours les mêmes, plaident encore pour un tracé sur la petite ceinture plutôt que sur les Maréchaux. Sauf qu'à l'époque de cette décision, la loi ne permettait pas un tel débat.

Recueilli par M. H.

La prochaine réunion publique se tiendra à la mairie de Pantin (93) le 4 avril et concernera le secteur de la porte de la Villette. Trois options sont à débattre.