Panafieu, la préférée des sondages

©2006 20 minutes

— 

La députée-maire du 17e est la seule femme à se présenter aux primaires de l'UMP.

Un statut dont Françoise de Panafieu se sert pour dénoncer l'attitude misogyne de ses concurrents, se comparant volontiers à Ségolène Royal pour la circonstance.

Roxane Decorte, élue UMP du 18e, la soutient estimant qu'« une femme à la Mairie de Paris, ça aurait de la gueule ».

A 57 ans, Françoise de Panafieu a occupé entre 1979 et 2001 trois postes d'adjointe à Paris, chargée successivement du Périscolaire, de la Culture, puis des Espaces verts.

Ecartée de la course à l'investiture RPR pour les municipales de 2001, elle estime que son heure est venue.

Les sondages la donnent d'ailleurs favorite. Même si ses concurrents les remettent en cause.

Si elle rappelle qu'en 2002 elle a conservé son poste de député sans l'investiture de l'UMP, elle n'en demeure pas moins un pilier du parti de Nicolas Sarkozy depuis plusieurs années.

La candidate compte aussi sur son carnet d'adresses people : l'écrivain Alexandre Jardin, les comédiens Véronique Genest et Roger Carel, le metteur en scène Robert Hossein la soutiennent.

Le député Bernard Debré, avec qui une liste commune est envisagée, la juge « intelligente ». Mais lui reproche d'« en faire parfois trop ».

Magali Gruet et Mickaël Bosredon

Le 25 février, les 20 000 adhérents parisiens de l'UMP voteront pour leur candidat. Si aucun n'obtient au moins 50 % des voix, les deux premiers s'affronteront lors d'un second tour le 4 mars.