Assedic : escroqueries en série mises au jour

©2006 20 minutes

— 

Le système d'escroquerie aux Assedic et aux caisses de retraite de la région parisienne, mis au jour le mois dernier par la brigade de recherches de la gendarmerie des Hauts-de-Seine, avait cours dans toute la France.

De trois millions d'euros, le préjudice pourrait maintenant se chiffrer à « plusieurs centaines de millions d'euros », indique Le Canard enchaîné, qui a révélé hier que d'autres procédures ont été ouvertes par le parquet de Paris.

Plusieurs personnes, dont beaucoup de Pakistanais, ont déjà été mises en examen.

Les enquêteurs n'ont pas détaillé les liens entre ces différentes affaires.

Mais le scénario de l'escroquerie est toujours le même : des salariés sont embauchés par des sociétés fictives avant d'être licenciés et de pouvoir prétendre à des indemnités de chômage.

Les dirigeants de ces entreprises fantômes exploitent une « faille assez évidente » du système, selon une source judiciaire.

Dans la première affaire, instruite à Nanterre (Hauts-de-Seine), 43 personnes, principalement turques, ont été mises en examen.

Et compte tenu du nombre de fraudeurs présumés, peut-être du « jamais vu » selon le parquet, ce dernier s'interroge sur les moyens de limiter les poursuites aux seuls organisateurs.