Paris va devoir faire la lumière sur son éclairage

— 

C'est le plus gros marché de la Ville. D'un montant de 800 millions d'euros, le contrat de l'éclairage public dans la capitale est contesté par le Préfet de Paris qui a déposé un recours devant le tribunal administratif (TA) le 24 février, a-t-on appris hier. Daniel Canepa demande l'annulation du contrat conclu entre la Ville de Paris et la société ETDE, une filiale de Bouygues. « La Ville aurait dû reprendre le personnel de Citelum, l'ancien titulaire du contrat », justifie-t-on à la préfecture. Autre irrégularité, le marché aurait dû être séparé en plusieurs lots. Déjà en janvier, le candidat écarté Citelum, filiale d'EDF, avait déposé avec les mêmes arguments un recours en référé devant le TA. Mais le juge avait rejeté la requête, estimant que l'offre de Citelum devait de toute façon « être éliminée en raison de son caractère incomplet ». S'appuyant sur cette précédente décision, dont 20 Minutes a eu une copie, la Ville affichait hier « sa sérénité ». Une audience au TA a été fixée au 20 mai.W. M.