Pas de plan de sauvegarde à la Fnac Opéra

© 20 minutes

— 

Les syndicats réclament un plan de sauvegarde de l’emploi, la direction ne veut pas en entendre parler. Après l’annonce fracassante de la fermeture « dans l’année » du magasin Fnac Opéra jeudi soir, lors d’un comité central d’entreprise, les syndicats se mobilisent pour préserver les 62 CDI que compte le magasin. La direction a assuré que tous seraient reclassés, à l’issue de deux rendez-vous individuels, mais les syndicats veulent des garanties collectives, gardant en mémoire la fermeture de plusieurs Fnac Service en 2005. « Seules 21 des 99 personnes concernées avaient été reclassées. La direction a négocié des départs », se souvient Pascale Morel, déléguée CFDT. Les syndicats réclament aussi des explications, même si les documents fournis par la direction attestent de « neuf années de pertes ». Selon certains, un « concept » manquait au magasin. « Nous étions spécialisés dans la musique et nous nous sommes dispersés, avec des BD ou de l’informatique », estime Pascale Morel. M. G.