Caméras embarquées dans le futur métro

© 20 minutes

— 

Les couloirs du métro en sont déjà truffés, les caméras de vidéosurveillance se généralisent dans les wagons. Les nouvelles rames qui équiperont les lignes 2, 5 et 9 à partir de fin 2007 (lire notre édition d’hier), présentées hier à Bobigny (93), sont « ce qu’il y a de mieux en matière de sécurité », selon la présidente de la RATP, Anne-Marie Idrac. Dans chaque train, quatre caméras cachées derrière des vitres teintées filmeront les voyageurs. Nouveauté : le conducteur, qui jusqu’à présent ne pouvait que communiquer oralement, pourra observer ce qui se passe dans son dos. En cas d’incident, un écran s’allumera dans sa cabine. Ces images seront obligatoirement enregistrées au PC sécurité. « L’information ira plus vite, c’est rassurant pour les conducteurs », estime un formateur. Posant aux commandes du nouveau métro, le ministre des Transports n’a pu échapper aux questions sur la sécurité. Au surlendemain d’une nouvelle agression dans un train de banlieue, Dominique Perben « comprend que les usagers aient peur. C’est pour ça qu’il faut des mesures concrètes. » Bruno Faure

libertés L’excès de caméras nuit-il au respect de la vie privée ? La patronne de la RATP ne craint pas les critiques. « Mon intuition est favorable, la sécurité est même un atout commercial », estime Anne-Marie Idrac.