Un sacrifice réglementé pour l’Aïd

© 20 minutes

— 

La préfecture de police de Paris a rappelé hier la réglementation en vigueur pour l’abattage des moutons à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd-el-Kébir, qui commence aujourd’hui. Il est interdit de procéder à l’abattage rituel en dehors des abattoirs. Les moutons peuvent être achetés vivants, mais doivent être sacrifiés dans des abattoirs agréés, dont une liste est disponible au conseil régional du culte musulman (CRCM). Le vice-président du CRCM, Khaled Bouchama, a constaté hier matin que l’hypermarché Carrefour de Stains (93) proposait « une viande marquée Aïd, qui ne l’est pas ». « La livraison des carcasses est promise pour 8 h 30 », alors que selon le rite, « l’abattage ne doit commencer qu’après le lever du soleil, vers 8 h 45 ». Carrefour a démenti hier, affirmant que la viande commercialisée aujourd’hui est «préparée selon les rites musulmans». Le CRCM dénonce aussi l’absence d’abattoir temporaire pour les 400 000 musulmans de Seine-Saint-Denis, alors qu’il y en a cinq en Seine-et-Marne.