RER D : dédommagement, mode d’emploi

© 20 minutes

— 

Promis par la SNCF, l’abattement de 40 % sur le titre de transport de janvier des usagers du RER D ne sera pas automatique pour tout le monde. Le transporteur avait annoncé cette mesure fin décembre, après les dix jours de grève qui avaient perturbé la ligne au début du mois. Mais certains voyageurs devront constituer un dossier pour obtenir leur dédommagement. « Il sera automatique pour tous les abonnés de la Carte intégrale qui habitent une commune touchée par la grève, explique la SNCF. Dans les guichets de ces gares, la Carte orange a été mise en vente 40 % en dessous de son prix. Mais pour les autres, il faudra faire des démarches. » n Les abonnés à la Carte intégrale qui n’habitent pas la zone concernée mais s’y rendent pour travailler devront fournir une attestation de leur employeur pour prouver leurs trajets, « car seul le lieu de domicile est connu de nos services, nous ne pouvons donc pas deviner qu’un usager a été concerné par la grève », indique la SNCF. Les demandes sont à adresser à : Intégrale - Remboursement SNCF, 86 969 Futuroscope, Chasseneuil Cedex. n Les usagers qui achètent leur ticket de Carte orange de janvier en dehors des gares concernées, ou dans un bureau de tabac devront retourner leur coupon à la fin du mois accompagné d’un justificatif prouvant qu’ils habitent ou travaillent près du RER D. Ils recevront un chèque du montant du remboursement courant février. Adresser les demandes à : Centre de relations clients Transilien, 75571 Paris Cedex 12. n Les détenteurs d’un coupon hebdomadaire correspondant à la période de grève doivent le renvoyer dès maintenant à l’adresse précédente, toujours en « attestant qu’ils utilisent cette ligne » et habitent ou travaillent près des gares concernées. Les utilisateurs de la ligne D dans les gares parisiennes ne seront pas dédommagés, tout comme ceux des gares de Saint-Denis, du Stade de France et de Juvisy « desservies par d’autres lignes », selon la SNCF. Les chèques-cadeaux de 15 e promis aux détenteurs de la carte Imagine’R (des étudiants) ne devraient pas poser de problème puisque le lieu d’habitation et l’école sont connus des services de la SNCF. Magali Gruet