Tension au squat de Cachan

© 20 minutes

— 

Le délégué du squat géant de Cachan, Fidèle Nitiema, a déclaré, samedi, être inquiet de « l’insécurité » qui se développe au sein du squat, depuis qu’« une bande d’une dizaine de délinquants » s’y est installée, début 2005. Jeudi soir, l’« un de ces jeunes délinquants » a menacé au couteau un squatter marocain. « Nous craignons que des actes graves [ne] se produisent... Nous souhaitons une intervention [des autorités] pour chasser ces gens », a déclaré le délégué du squat. Le squat de Cachan, vétuste barre de cinq étages située sur un campus universitaire, est occupé depuis près de trois ans. Il abrite près de 600 personnes, des sans-papiers pour la moitié, selon Fidèle Nitiema. Soucieuse d’éviter une opération policière d’évacuation massive, la préfecture s’était engagée en août 2004 à mener une évacuation raisonnée et concertée du squat. Mais le processus patine depuis un an.