Un référendum sur le droit de vote des étrangers contesté

© 20 minutes

— 

La ville de Saint-Denis (93) veut organiser, le 26 mars, un référendum d’initiative locale sur le droit de vote et d’éligibilité des étrangers. Mais le préfet de Seine-Saint-Denis en a demandé l’annulation. Le litige sera jugé en référé le 13 janvier par le tribunal administratif de Cergy (95). La municipalité de Saint-Denis et son maire, Didier Paillard (PCF), ont décidé, en novembre, d’organiser ce référendum portant uniquement sur les élections locales. Entre les 16 et 31 décembre, la mairie a également permis à cent soixante étrangers, originaires de pays n’appartenant pas à l’Union européenne, de s’inscrire sur une liste électorale additive. Or, la loi n’autorise que les ressortissants de l’Union européenne à participer aux élections locales. « Cette initiative est destinée à obtenir la reconnaissance d’une égalité dans l’exercice de la citoyenneté », affirme Didier Paillard. Début décembre, la Ligue des droits de l’homme avait organisé une « votation citoyenne » symbolique sur le même sujet.