Collections plus ou moins accessibles

Cécile Rabeux et Oihana Gabriel

— 

Les collections permanentes du Musée de la vie romantique sont gratuites depuis 2002.
Les collections permanentes du Musée de la vie romantique sont gratuites depuis 2002. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Divergence de vues sur l'accès aux musées entre départements franciliens et Paris. Alors que le Val-d'Oise teste la gratuité, les Hauts-de-Seine augmentent les tarifs de deux musées. La Mairie de Paris, qui a instauré l'accès gratuit aux collections permanentes des quatorze musées parisiens en 2002, constate une affluence triplée.

Musées gratuits dans le 95
« Une réussite incontestable », pour Christophe Girard (PS), adjoint à la culture. Il souligne qu'un nouveau public accède aux musées : au Musée d'Art moderne, deux visiteurs sur trois viennent pour la première fois. L'exemple parisien a fait des émules. Depuis hier, le conseil général du Val-d'Oise ouvre gratuitement quatre de ses musées. Manque à gagner : 50 000 €. « Ils ont une fréquentation moyenne, explique Didier Arnal, président du conseil général du Val-d'Oise (PS). D'autres sites culturels ont instauré la gratuité et on voit bien l'effet ». L'Abbaye de Maubuisson, le musée archéologique du Val-d'Oise, le musée de Wy-dit-Joli-Village et la maison du docteur Gachet sont en accès libre pour un an. « On souhaite doubler le nombre de visites, reprend Didier Arnal. Souvent, le prix est un obstacle, même s'il est modique. » Si la fréquentation augmente, il souhaite prolonger la gratuité et l'étendre.
Les Hauts-de-Seine, dirigés par l'UMP, ont fait un choix inverse. Le musée de l'Ile-de-France à Sceaux, gratuit depuis 2005, présente depuis le 3 janvier un tarif de 3 €. Le ticket du musée Albert-Kahn passe de 1,50 à 3 €, celui de la maison de Chateaubriand baisse de 4 à 3 €. « On cherche à harmoniser nos tarifs, explique-t-on au conseil général. Et à protéger notre patrimoine. Le public pique-niquait dans les jardins du musée Albert-Kahn et visitait surtout les toilettes du château de Sceaux. On propose un pass à 20 € pour une entrée illimitée sur un an dans un musée. » « Les Hauts-de-Seine s'engagent dans un autre siècle, tacle Christophe Girard. Le Val-d'Oise tente l'exercice de la démocratie culturelle. »