« amener un nouveau public aux arts »

Benjamin Chapon et Oihana Gabriel

— 

Jean-Paul Cluzel dirige la RMN et le Grand Palais pour 5 ans.
Jean-Paul Cluzel dirige la RMN et le Grand Palais pour 5 ans. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Depuis sa nomination à la tête de l'établissement public de la Réunion des musées nationaux (RMN) et du Grand Palais (8e) mercredi, Jean-Paul Cluzel est seul capitaine des deux maisons réunies. Il peut déjà afficher un record. L'expo Monet, qui ferme ce soir, devait frôler le million de visiteurs. Il détaille ses ambitions pour 20 Minutes.

Quels sont vos projets pour

le Grand Palais ?
2011 sera une année d'études. Nous souhaitons réaménager six galeries et le salon d'honneur. Ces espaces seront pluridisciplinaires et polyvalents. La RMN peut générer 10 millions d'euros par an, nous souhaitons que la charge des travaux (240 000 €) soit partagée à moitié entre l'Etat et notre entreprise. Une galerie ouvrira à l'automne avec la FIAC, puis une exposition sur la création de jeux vidéo. Je ne veux pas faire un lieu concurrent à la Salle Pleyel ou à Bercy mais y inviter une star régulièrement.

Le musée du Luxembourg, fermé le 17 janvier 2010, rouvre le 9 février. Le Sénat

a délégué sa gestion à la RMN pour 8 ans…
Le Sénat souhaite une politique plus audacieuse d'ouverture vers des publics défavorisés. Nous réfléchissons à une exposition sur Cézanne et Paris pour l'automne, qui devrait être un succès. C'est Shigeru Ban, architecte du centre Pompidou-Metz, qui a rénové un peu les salles. Et surtout imaginer deux bâtiments adjacents pour l'accueil et la restauration, dont le décor réinterprète les colonnes du bâtiment de la Renaissance avec du carton.

Vous n'êtes pas condamné

à faire des blockbusters ?
Nous alternons des expositions exigeantes comme Odile Redon dès mars 2011 et plus accessibles comme Edward Hopper à l'automne 2012. Mon dada, c'est d'amener un nouveau public à s'intéresser aux arts. Le numérique offre un immense potentiel. Nous avons d'ailleurs lancé une application iPad pour l'exposition Monet. Il faut que nous soyons imaginatifs pour nos sites. Sur les réseaux sociaux, on échange des chansons, mais peu d'œuvres d'art.