Les petits regardent des dessins animés sur les ordinateurs fournis par l'association.
Les petits regardent des dessins animés sur les ordinateurs fournis par l'association. — A. Gelebart / 20 Minutes

Paris

Docteur Souris s'occupe des enfants malades

Santé L'association apporte les technologies de l'information aux patients de l'hôpital de Margency

Si la maladie isole, Docteur Souris est là pour rétablir le lien avec l'extérieur. Depuis 2003, l'association* a équipé en ordinateurs portables connectés à Internet les services pédiatriques de douze hôpitaux, dont six franciliens. Le dernier bénéficiaire en est l'hôpital des enfants de Margency (Val-d'Oise), où la Souris a fait son nid en juin. Grâce au mécénat, cent ordinateurs portables ont été confiés à l'hôpital, qui accueille 95 enfants en soins de suite et réadaptation. Ils sont disposés dans des salles informatiques ou prêtés individuellement.

Les parents aussi
Dans une chambre du service d'hémato-oncologie, qui accueille des enfants atteints du cancer, un DVD de Oui-Oui traîne sur un ordinateur. « C'est pour une maman, elle regarde des films avec son enfant, souffle Brigitte Dessutter, la directrice du service éducatif. Et puis il est important pour les parents qui dorment à l'hôpital de pouvoir communiquer. On a par exemple eu une mère qui suivait une formation. » Dans la salle des petits, au milieu des puzzles et voitures en plastique trônent deux ordinateurs. Les enfants sont absorbés, qui par un dessin animé, qui par un jeu vidéo premier âge. Moëvai, 8 ans, est fan « du jeu des poissons rouges. A Tahiti, je jouais beaucoup à Mario. » « A cet âge-là, les portables servent surtout au divertissement, explique Agnès, référente Docteur Souris. Comme beaucoup viennent d'Outre-mer, on prête aussi les ordis aux parents, pour qu'ils puissent communiquer la nuit, compte tenu du décalage horaire. »
Un peu plus loin, c'est une autre ambiance. Thibaud, 11 ans, discute avec ses amis sur MSN tandis que Malik, 18 ans, surfe sur Lequipe.fr. « C'est pratique, je parle sur Skype avec mon tonton de Martinique, dit Thibaud. Mais l'ordi ne marche pas sur certains sites, dont celui de World of Warcraft. » « C'est vrai que tous les sites ne sont pas permis, explique Brigitte Dessutter. Au début, on interdisait les réseaux sociaux, mais c'était dur pour les ados. En fait, on personnalise les accès en accord avec les parents, grâce à un technicien envoyé par Docteur Souris. L'essentiel, c'est que tous les enfants aient accès à un ordinateur, que l'on n'ait plus à choisir. »

études

Les enfants fréquentent l'école attenante à l'hôpital. « Souvent, en hiver, des unités sont isolées pour cause d'infection virale, rapporte Brigitte Dessutter. Les enfants restent en lien avec l'école via la Webcam. » Idem pour les grands qui souhaitent garder le contact avec leur classe ou préparer un examen, comme le Code de la route.