La région a froid, les transports déraillent

Magali Gruet

— 

Jusqu'à 5 cm de neige étaient attendus.
Jusqu'à 5 cm de neige étaient attendus. — R. DE LA MAUVINIERE / AP / SIPA

Hier à 8 h, le centre régional d'information et de circulation routière enregistrait 174 km de bouchons sur les axes franciliens. L'Ile-de-France sous la neige a subit quelques perturbations hier, notamment pour ceux qui devraient se déplacer en train ou en avion. Dès 7 h du matin, la SNCF annonçait que 50 % de ses Eurostars pour et vers Londres ou Bruxelles étaient annulés. La compagnie avait d'ailleurs arrêté de vendre des billets depuis mercredi en fin d'après midi. Du côté des aéroports, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) demandait à Roissy Charles de Gaulle de revoir son plan de vol de 25 % à la baisse, et d'annuler 10 % des vols à Orly.

Trois à cinq centimètres de neige
Sur les routes, la couche de neige déposée à certains endroits a contraint la préfecture à mettre en place quelques déviations. Dans les Yvelines et en Seine-et-Marne, la neige a commencé à tomber dès 5 h du matin, et une départementale a du être coupée « en raison du verglas généralisé » explique la préfecture. Trois à cinq centimètres de neige étaient attendus jusqu'à hier soir, mais rien d'inquiétant. « Ce sont des proportions juste notables pour la région », indiquait la direction des routes d'Ile-de-France. L'alerte a été levée à 16 h 30 dans la région.