Les métiers « verts » font rêver les jeunes à La Villette

— 

Les jeunes s'intéressent aux emplois verts.
Les jeunes s'intéressent aux emplois verts. — A. GELEBART / 20 MINUTES

« On en entend beaucoup parler et les gens sont de plus en plus sensibles à tout ce qui touche à l'environnement », explique Amaryllis, 23 ans, pour justifier son envie de s'orienter vers un poste « à responsabilité » dans le domaine de l'environnement. Avec un prénom qui la prédestinait à s'intéresser à la nature, la jeune diplômée en éthologie (étude du comportement animal) veut se réorienter vers un secteur « plus porteur ». Comme beaucoup de jeunes venus au salon « Planète mode d'emploi », qui se tient à Paris jusqu'à demain, elle feuillette les classeurs du CIDJ (centre d'information et de documentation jeunesse) à la recherche du métier qui alliera son intérêt pour l'environnement à de réelles perspectives professionnelles. Jacques Levi, conseiller au CIDJ de Paris, témoigne de l'intérêt des jeunes pour les nouveaux métiers « verts » : « Le montage de panneaux solaires intéresse beaucoup, les jeunes se disent que ce sont des métiers utiles car il y a un engouement actuellement pour ces installations, explique le conseiller. A des niveaux d'études plus élevés, on nous demande des informations sur les métiers du commerce équitable ou les métiers de l'environnement, par exemple le métier d'éco-conseiller ». Pour décrocher un poste de cadre, mieux vaut avoir une solide formation initiale doublée d'une spécialisation dans l'environnement. Audrey Chauvet