Metro parisien: Un troisième projet complet mais cher

TRANSPORTS Un nouveau grand plan a été proposé...

Alexandre Sulzer

— 

10 architectes planchent sur le Grand Paris.
10 architectes planchent sur le Grand Paris. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Il existait le projet de transports «Arc Express», soutenu par Jean-Paul Huchon, le président (PS) de la région Ile-de-France, le «Grand 8» défendu par le gouvernement. Place au «MM», pour «maillage métropolitain», présenté jeudi en grande pompe par l'Atelier international du Grand Paris (AIGP). Lequel réunit les dix équipes d'architectes qui planchent depuis 2008 sur le Grand Paris à la demande de Nicolas Sarkozy.

Utiliser les infrastructures existantes

Le projet reprend la plupart des liaisons de métro automatique du Grand 8 et d'Arc Express, plus un métro direct entre la gare Montparnasse et celle du Nord. Il a l'originalité d'y ajouter certaines liaisons à l'air libre, qui utilisent des infrastructures existantes. Ainsi, les architectes préconisent un métro aérien au-dessus des voies de l'A86 et de l'A1, entre la Défense et Roissy via Pleyel, une liaison Versailles-Orly en tram-train et un train entre Le Bourget et Orly, passant par Val-de-Fontenay et qui circulerait sur une emprise ferroviaire de frêt existante. «Ça coûterait environ 25 milliards d'euros, mais ça reste à affiner», explique Bertrand Lemoine, directeur général de l'AIGP. Pierre Mansat, adjoint au maire (DVG) de Paris en charge du dossier, est, lui, déjà enthousiaste: «Ça, c'est plus intéressant que le projet d'Huchon!»