2,7 milliards d'euros contre la pénurie

Julien Solonel

— 

De grands logements sociaux doivent être construits pour accueillir les familles.
De grands logements sociaux doivent être construits pour accueillir les familles. — S. POUZET / 20 MINUTES

Permettre aux Parisiens de se loger dans une capitale frappée de folie ­immobilière, c'est l'objectif du nouveau Plan local de l'habitat (PLH), présenté aujourd'hui au Conseil de Paris. Ce texte, qui définit les orientations en matière de logement pour la période 2011-2016, est doté d'un budget de 2,7 milliards d'euros, avec comme ambition de « préserver la diversité sociologique de Paris », précise Jean-Yves Mano, adjoint (PS) de Bertrand Delanoë en charge du logement.

4 000 nouveaux logements par an
Pour cela, l'exécutif propose des réponses ciblées à chaque population : production de 30 000 logements sociaux dont 35 % de T4 et plus pour les familles, effort sur les HLM intermédiaires à ­destination des classes moyennes, ou construction de 3 000 places en résidences étudiantes. Comme la crise frappe toute l'Ile-de-France, le Prêt parcours résidentiel (PPR) serait étendu aux communes limitrophes. Par ailleurs, la Mairie entend agir sur le marché privé, en encadrant les prix lors des relocations ou en développant les appartements à loyers maîtrisés. Ce qui n'empêche pas certains membre de la majorité de dénoncer « le manque d'ambition » du projet. « Il prévoit la réduction de production de logements sociaux de 6 000 à 4 000 par an à partir de 2014. C'est invraisemblable de ralentir le rythme, alors qu'il y a de plus en plus de besoins !», s'insurgent le PC et les Verts. La Mairie semble avoir entendu ces arguments. « L'objectif de 4 000 nouveaux logements par an est un minimum. Nous agirons en fonction des opportunités, en tendant vers les 6 000 logements par an », assure Jean-Yves Mano.

Ce que veulent les autres partis

PC : davantage de HLM à l'Ouest. Il veut acheter des appartements dans les beaux quartiers, en faisant sauter le plafond actuel de 6 000 €/m². Nouveau Centre : des constructions pour les classes moyennes. Le groupe Nouveau Centre propose de densifier et de construire 42 000 HLM en cinq ans, dont 6 000 en accession sociale à la propriété. Verts : construire au-delà du périphérique, élargir le Prêt Paris Logement à la petite couronne, et réguler le marché privé (loyers maîtrisés, doublement de la taxe sur les logements vacants…). UMP : La droite veut des logements sociaux intermédiaires pour les classes moyennes et accompagner les programmes de HLM d'équipements publics.