Après son lifting, la place de Clichy prend un air piétonnier

— 

La nouvelle place Clichy (à g. : avant ; à d. : après) va être inaugurée demain (en h.) en présence du maire (PS) de Paris, B. Delanoë.
La nouvelle place Clichy (à g. : avant ; à d. : après) va être inaugurée demain (en h.) en présence du maire (PS) de Paris, B. Delanoë. — S. ORTOLA / 20 MINUTes

Des trottoirs plus grands, une chaussée rétrécie, la statue du Maréchal Moncey rénovée… La nouvelle place de Clichy, qui doit être inaugurée aujourd'hui, a pris un coup de jeune. « Il le fallait absolument. Tout était beaucoup trop gris. Les nouvelles dalles sont plus jolies et ont belle allure. C'est plus aéré, plus ouvert », commente Denise, une retraitée du quartier. En tout, 1 000 m2 de trottoirs et promenades supplémentaires ont été créés pour les piétons. Et 43 arbres plantés sur le nouveau terre-plein central. « Nous avons équilibré l'espace public en redonnant de la place pour les piétons », justifie Annick Lepetit, adjointe PS chargée des Transports. Certes, « mais pour les voitures, franchement, c'est l'horreur pour circuler et se garer », nuance un vendeur d'une boutique de chaussure. Malgré les efforts pour améliorer la signalisation, la circulation ne semble pas s'être fluidifiée sur cette place, à cheval sur quatre arrondissements (8e, 9e, 17e, 18e) et traversée par 7 lignes de bus et 4 Noctilien. « Les bus créent la pagaille dès qu'ils stationnent et se doublent. En plus, le nombre de voies pour les voitures a diminué. Les bouchons commencent maintenant à se former en début d'après-midi », fait remarquer Alain, directeur de salle dans une brasserie. Comme lui, certains commerçants regrettent la longueur des travaux, qui ont duré un an. « C'est tombé en pleine crise. On a perdu 50 % du chiffre d'affaires », estime Tarek, 29 ans, vendeur dans une crêperie. Il espère se rattraper cet hiver, pendant les fêtes.William Molinié