« une plate-forme aux Halles pour que les passants puissent suivre les travaux »

Recueilli par Magali Gruet

— 

A. ROUGIER / 20 MINUTES

Anne Hidaldo, 1re adjointe de Paris chargée de l'Urbanisme, fait le point sur les chantiers des Batignolles, des Halles et de la tour Triangle.

Aux Batignolles, un tribunal de grande instance (TGI) de 160 m doit voir le jour. Pourquoi cette hauteur ?
Le chiffre de 160 m a été arrêté avec l'Etat. La réflexion initiale était de donner la possibilité d'aller jusqu'à 200 m, mais la Ville, en accord avec les architectes des Bâtiments de France et le Ministère de la Justice, a retenu le chiffre maximal de 160m, hauteur qui préserve un certain nombre de vues historiques et notamment celle du Grand Palais depuis l'Assemblée nationale. Au-delà, le TGI aurait pu émerger en arrière plan. C'est une livraison prévue pour 2015. Les travaux commenceront en 2013.

Il est question d'y faire venir le tramway. L'Etat va t-il payer ?
Il ne peut qu'être d'accord pour payer une partie, notamment pour desservir le TGI. Nous sommes en discussion.

Où en est-on des différentes procédures contre les Halles ?
Cet été, on a obtenu satisfaction devant les tribunaux administratifs. Auprès du préfet aussi : le projet est déclaré d'utilité publique. Le projet a maintenant démarré. On a commencé à démolir pour les travaux du jardin. La canopée sera une œuvre architecturale qui va marquer le cœur de Paris. S'il n'y avait pas eu toutes ces procédures, on aurait gagné quelques mois. Mais on n'est pas en retard pour la livraison, dont la majeure partie est prévue en 2013 et 2014. La pose de la canopée, c'est fin 2013.

Fin 2013, c'est trois mois avant les prochaines élections municipales…
C'est un projet très emblématique des deux mandats de Bertrand Delanoë. Ce n'est pas lié au calendrier électoral : à un moment, il faut que les projets sortent de terre. S'il avait pu sortir un an avant, on aurait été ravis.

Comment permettre aux riverains de s'approprier le chantier ?
Nous allons proposer des visites guidées du chantier fin 2011. Nous envisageons aussi de mettre en place des ateliers, à travers les centres de loisirs, pour que les enfants s'approprient l'histoire et le devenir de ce quartier. On veut installer une plate-forme, rue Berger, pour que les passants puissent suivre les travaux.

Une Tour Triangle est prévue porte de Versailles pour abriter des bureaux. Où en est-on ?
La concertation se poursuit et l'enquête publique sera bientôt lancée, puis on reviendra devant le Conseil de Paris. Les discussions avec Unibail et la Chambre de Commerce sur l'emprise au sol n'ont pas été complètement finalisées. Nous restons volontaristes sur cette opération, facteur de dynamisme pour Paris. De façon générale, Paris s'en sort bien face à la crise. Elle reste une ville où il y a une capacité d'investir.