Paris aura du mal à réaliser les 20 % promis

— 

Un constat à double tranchant : les engagements ont été tenus mais l'objectif ne sera vraisemblablement pas atteint. C'est en substance ce que dit un rapport indépendant – révélé vendredi – sur la politique en matière de logement social de la Ville de Paris. Le maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, ambitionne de financer d'ici la fin de son mandat 40 000 logements sociaux, soit 6 666 par an, pour atteindre les 20 % exigés par la loi SRU. « A ce jour, 6 126 ont été ­financés en 2010 et 6 063 en 2009, soit presque 12 200 logements depuis 2008 », rappelle le rapport du « comité de vigilance », un organisme de cinq personnalités, dont le délégué général de la Fondation Abbé Pierre. Il reste donc 27 000 logements sociaux à financer d'ici 2014, un objectif qui sera « dur à atteindre ». Parmi les obstacles, la contrainte des prix qui « continuent d'augmenter à Paris », « les autorisations de programme » qui sont « en baisse de 12 % en 2009 » et la baisse des subventions de l'Etat.