Un vent nouveau sur les terrasses

Hélène Colau

— 

Le chauffage au gaz est jugé dangereux.
Le chauffage au gaz est jugé dangereux. — DUCLOS / SIPA

Profiter des soleils d'hiver au chaud, même quand il fait - 5 °, c'est peut-être fini. La Mairie de Paris travaille sur une nouvelle version de son règlement des terrasses. Actuellement soumis à des concertations, le texte devrait faire l'objet d'un arrêté dès le mois de novembre.

Bâches « moches et dangereuses »
Dans le viseur, les bâches en plastique qui ont fleuri depuis la loi antitabac de 2008. « Elles sont moches et dangereuses, car inflammables », lance Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire chargée du commerce. Les cafetiers seront invités à les remplacer par des écrans de plastique rigide ou de verre. Autre révolution, chère aux écologistes : les systèmes de chauffage au gaz seraient proscrits. Les équipements électriques resteraient autorisés sur les terrasses couvertes. « Mais comme ça n'a pas de sens de chauffer les oiseaux, la taxe sur le chauffage des terrasses non couvertes sera dissuasive », promet Lyne Cohen-Solal. Enfin, le nouveau règlement tiendra compte d'une innovation, les terrasses mobiles sur chaussée, qui seront autorisées au cas par cas. Rien en revanche au sujet des nuisances sonores dénoncées par certains riverains. « Je ne peux pas mettre un policier sur chacune des 9 000 terrasses parisiennes, explique l'adjointe. Mais on peut fixer une heure de fermeture si nécessaire. »