le dimanche, c'est rando en vélib'

Alexandre Sulzer

— 

Les vélibistes ont sillonné la rive droite comme la rive gauche sur environ 15 km.
Les vélibistes ont sillonné la rive droite comme la rive gauche sur environ 15 km. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Brassards sur le dos, seuls ou en groupes, le sourire aux lèvres, ils étaient une petite centaine hier à 14 h rassemblés devant le château de Vincennes (Val-de-Marne) pour le départ de la « Vélibienne ». Cette randonnée en Vélib', première du genre, est l'une des initiatives sur lesquelles compte la Ville pour remettre en selle son système de vélos en libre-service dont le nombre d'utilisateurs stagne. Au même moment, d'autres départs – qui ont rassemblé moins de monde – étaient donnés à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Malakoff et Neuilly (Hauts-de-Seine).

« Le Vélib', c'est un état d'esprit »
Estelle, 30 ans, est venue du 13e avec une copine et une cousine. C'est la première fois qu'elle participe à une balade en vélo dans Paris. « Le Vélib', c'est un état d'esprit, c'est plus pratique que sportif d'habitude. C'est pour cela que je suis venue ». Même enthousiasme pour Laurent, lui aussi du 13e, qui utilise Vélib' plusieurs fois par jour. « D'habitude, je l'utilise pour mes déplacements quotidiens, pas pour mon plaisir. Aujourd'hui, c'est l'occasion d'en profiter autrement. Avec ce soleil, ça va être magique ! »
Deux heures plus tard, les quatre cortèges, auxquels se sont agrégés quelques cyclistes sur des vélos traditionnels, se rejoignent, à grands coups de sonnettes, devant l'Hôtel de ville (4e). Si la participation n'a pas été aussi forte qu'espérée, les vélibistes du dimanche sont enthousiastes. « On avait les rues de Paris pour nous, se félicitent Yves et Amel, un couple de Vincennes. D'habitude, nous ne faisons pas de Vélib', c'est impraticable avec toutes les voitures. D'ailleurs, même encadrés comme nous l'étions aujourd'hui, nous avons eu un peu peur. »