Paul Belmondo a enfin son musée

Hélène Colau

— 

« Ah oui, Jean-Paul Belmondo, le fils de Paul Belmondo ! » Pour entendre un jour cette phrase, le célèbre comédien s'est battu pendant quatorze ans. Son acharnement a payé : le musée Paul-Belmondo* a été inauguré hier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Il abrite une impressionnante collection de sculptures, dessins et médailles de cet artiste qui connut le succès dès les années 1930. « Le musée vient renforcer la Vallée de la culture, cet ensemble d'établissements accessibles en bateau depuis la Seine », se réjouit Pierre-Christophe Baguet, le maire de la ville.

Superbe scénographie
Pour donner vie au projet, le duo d'architectes Chartier-Corbasson a repensé le très sage château Buchillot. Sa superbe scénographie sublime les œuvres classiques de Belmondo. Dès l'entrée, on pénètre dans son atelier, fouillis d'ébauches en plâtres et d'outils reconstitué à l'identique. Puis on découvre des sculptures inspirées de l'antiquité, style très apprécié dans les années 1930. La surprise naît au détour de l'escalier, quand le visiteur s'engage dans un escalier tapissé de niches en bois garnies de sculptures. « On regrette souvent que les réserves soient cachées, remarque Frédéric Chappey, directeur des musées de Boulogne. Alors nous avons décidé de tout montrer dans cette galerie tactile, où l'on peut sentir les différents types de taille de la pierre et de travail du métal. » Au dernier étage, qui rappelle une cale de bateau, des tiroirs recèlent des centaines de dessins, sanguines et fusains. Le voyage se termine en beauté.