L'écologie ne transporte pas plus que ça

Mickaël Bosredon

— 

Les Franciliens moins écolos que les Provinciaux ? Selon un sondage CSA pour le groupement « Objectif Transport Public », présenté aujourd'hui à la veille de la journée nationale des transports publics, 39 % des personnes interrogées (sur un échantillon de 1093 individus habitant des agglomérations de 30 000 personnes ou plus) affirment qu'elles prendront davantage les transports en commun dans dix ans. Parmi les raisons évoquées, l'amélioration supposée de l'offre de transports arrive en tête avec 44 %, au coude à coude avec la volonté de limiter les gaz à effet de serre (42 %). Mais l'argument écologique ne séduit que 33 % des Franciliens. « C'est compréhensible, note Julien Goarant, directeur des études au CSA, car la contrainte liée aux transports est plus forte en Ile-de-France. Les usagers sont plus sensibles à l'amélioration de l'offre qu'à la limitation des gaz à effet de serre. Le seul argument écologique ne les fera donc pas changer de comportement. »