La Gay Pride revendique toujours

Hélène Colau

— 

Les costumes délirants sont de rigueur.
Les costumes délirants sont de rigueur. — F. MORI / AP / SIPA

L'Interassociative lesbienne, gay, bi et transsexuelle n'arrête pas ses chars. La neuvième Gay Pride française partira demain à 14 h de Montparnasse, place de 18 juin 1940. Elle passera ensuite par les boulevards du Montparnasse, Port-Royal, Saint-Michel, Saint-Germain, le pont de Sully et le boulevard Henri-IV. L'arrivée est prévue à 17 h à Bastille. La place sera animée dès 16 h par des DJs, qui donneront un grand concert gratuit. Des personnalités prendront également la parole sur le thème de la lutte contre les discriminations.

Dénoncer violences et discriminations
Soixante-treize chars, décorés et animés par des associations, défileront en musique dans les rues. Le slogan de cette 9e édition sera « Violences, discriminations. Assez ! Liberté et égalité, partout et toujours », pour dénoncer les brutalités dont sont encore victimes les homos, bis et trans. La Gay Pride sera également l'occasion de militer pour de nombreuses revendications de la communauté : la lutte contre la discrimination au travail, le mariage gay ou encore le droit à l'homoparentalité A 16 h 30, trois minutes de silence seront observées pour rappeler que chaque année, de nombreux gays sont encore contaminés par le sida. Les organisateurs attendent plus de 700 000 personnes.