la police montre ses muscles

alexandre Sulzer

— 

Après la visite de Nicolas Sarkozy en Seine-Saint-Denis (lire page 11), place aux explications. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, s'est félicité hier, lors d'une conférence de presse à Bobigny, de l'action de la police dans ce département depuis deux mois.

773 individus interpellés
Le 20 avril dernier, Christian Lambert, policier, était nommé en grande pompe préfet avec comme mission prioritaire de lutter contre la délinquance et les réseaux criminels. « Il a su imposer un rythme et un style », a insisté le ministre. Selon lui, depuis deux mois, 773 individus ont été interpellés dans le cadre de la lutte contre les trafics. 227 kg de drogue, dont 47 de cocaïne, ont été saisis ainsi que 114 000 € en liquide. La cible est aussi bien « le gros trafic que le petit deal à la sauvette, en bas de l'immeuble », a précisé Brice Hortefeux qui a pris comme modèle le quartier de la gare de Saint-Denis (lire ci-dessous). Quelque 1 000 contrôles de halls d'immeubles ont été menés au cours des deux derniers mois, suivis de 46 interpellations et de la saisie de 10 armes. « On ne résoudra pas le problème en 15 jours », a-t-il toutefois reconnu. Autre priorité de la place Beauvau : la sécurisation des transports en commun. « Nous devons dégoupiller là où ça fait mal », a martelé le ministre pour qui « la peur a commencé à changer de camp ». En mai, des chauffeurs de bus de Tremblay-en-France s'étaient pourtant exprimés contre la présence de CRS à bord des véhicules. Par ailleurs, les trente « bandes et groupes sensibles » du département « font l'objet d'une surveillance minutieuse ». Enfin, concernant l'immigration clandestine, « 356 étrangers ont été placés en rétention et 351 éloignés. »