La BNF livre son scandale de l'amiante

©2006 20 minutes

— 

De l'amiante importée

C'est un cas unique en France : l'amiante présente sur le site François-Mitterrand (13e) de la Bibliothèque nationale de France n'est pas liée à la construction du bâtiment, mais a été introduit par le déménagement des livres du site de Versailles (Yvelines) en 1996-1997

Un bâtiment que tout le monde savait amianté

Un homme ayant fait le ménage sur ce site de 1970 à 1985 est aujourd'hui atteint de plaques pleurales

Edouard Burlot, 85 ans, est le premier malade professionnel de l'amiante de la BNF

Il réfléchit à porter l'affaire devant les tribunaux

Pendant près de huit ans, personne ne soupçonne la présence d'amiante dans les collections déménagées

En janvier 2006 la direction décide le confinement des ouvrages concernés

Leur dangerosité était pourtant soupçonnée depuis juillet 2005

Il aura fallu trois analyses et un soulèvement syndical lors des comités d'hygiène et de sécurité (CHS) pour que la décision du désamiantage soit prise

Agnès Saal, directrice générale de la BNF, espère voir le chantier démarrer au printemps

Un an et un million d'euros plus tard, le site du 13e sera réellement propre

Selon Olivier Vô Tân, délégué FSU au CHS, la direction a, « à Versailles puis sur le site François-Mitterrand, masqué les résultats alarmants »

Le CHS demande depuis l'automne une enquête administrative indépendante

La direction estime que l'audit interne qu'elle a commandité suffit à faire toute la lumière

S C
lecture Les ouvrages amiantés sont répartis dans 45 magasins sur une centaine que compte la BNF. Ils représentent 8% des livres mais seulement 1% des ouvrages consultés par le public.