Des cabines 2.0 testées dans la ville

Hélène Colau

— 

Boulevard Haussmann (9e), hier.
Boulevard Haussmann (9e), hier. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

A l'heure des smartphones, alors que le wi-fi est disponible partout, dans les cafés et les parcs, la cabine téléphonique ne s'avoue pas vaincue. Orange expérimente depuis début avril douze « cabines multimédias » dans Paris. Ces bornes, munies d'un écran tactile, ont été installées dans des quartiers touristiques (tour Eiffel, Champs-Elysées), résidentiels (La Villette, place d'Italie), étudiants (Saint-Michel, Saint-Germain) ou commerçants (Haussmann, Bercy).

Navigation Internet gratuite
Le public visé ? Les touristes ou même les Parisiens dont le mobile est en panne de batterie. Equipées d'un téléphone classique, payable par carte, les cabines permettent aussi de naviguer gratuitement sur plusieurs sites Internet. On peut ainsi trouver la station de Vélib' la plus proche, réserver une table au restaurant, localiser les bureaux de poste ou même vérifier sa messagerie électronique. Selon Orange, ces cabines ne font pas vraiment concurrence aux cybercafés : elles sont plutôt destinées à un usage bref, presque d'urgence.
Dans six mois, l'opérateur compilera les impressions d'utilisateurs. Il étudiera la possibilité d'ouvrir d'autres sites à la navigation… et aussi de la faire payer. Des cabines multimédias pourraient alors pousser dans tout Paris.