Des policiers soupçonnés de violence

— 

Un an et demi après les faits, le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a fixé hier au 25 novembre prochaine le procès des deux policiers soupçonnés d'avoir commis des violences lors d'une interpellation à Montfermeil le 14 octobre 2008. Un voisin de l'immeuble, réalisateur au sein du collectif Kourtrajmé, avait filmé les heurts où l'on voyait Abdoulaye Fofana, un jeune homme de 20 ans, recevoir des coups par deux policiers dans le hall de son immeuble. Une vingtaine de minutes plus tôt, des échauffourées avaient éclaté dans la cité. Les policiers avaient alors interpellé le jeune homme, soupçonné d'avoir participé aux caillassages. Lui s'en est toujours défendu. A l'audience de fixation, hier, les avocats des forces de l'ordre ont demandé la suspension du contrôle judiciaire de leurs clients. Ce que le tribunal a refusé. Ils ont aussi demandé, en vain, à ce que la procédure du jeune homme poursuivi pour les échauffourées et celle de leurs clients soient jointes.W. M.