Les ruches sur le toit, ils sont nombreux à en faire leur miel

H. C.

— 

Cinq ruches contenant chacune environ 50 000 abeilles ont été installées le 1er mai dernier à la mairie du 4e arrondissement.
Cinq ruches contenant chacune environ 50 000 abeilles ont été installées le 1er mai dernier à la mairie du 4e arrondissement. — S. Ortola / 20 Minutes

Du miel pour redorer leur blason. Nombreuses sont les entreprises qui ont saisi le capital sympathie de l'abeille et ont décidé d'en tirer parti. Total a par exemple installé des ruches dans sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) et Aéroports de Paris inaugurera demain son rucher à Roissy (Val-d'Oise). D'autres ont une vision plus philosophique de la chose, tel le Parti poétique, basé en Seine-Saint-Denis, qui s'interroge sur les relations entre sauvage et urbain et produit le « Miel Béton », une ville mise en pots.
Mais la plupart des nouveaux ruchers qui s'installent sur les toits parisiens répondent à une autre logique. L'un des derniers en date, celui de la mairie du 4e arrondissement, présent sur ses toits depuis le 1er mai. L'idée est née d'un constat : il n'existait aucune ruche dans l'hypercentre de Paris (1er, 2e, 3e et 4e arrondissements). Marc Perret, un apiculteur breton qui venait d'être muté à Paris avec ses cinq ruches, s'est alors proposé de s'installer à la mairie. Ses toits presque plats, présentant une légère inclinaison et exposés Sud-Est, étaient propices à la production de miel. « Bien sûr, ça nous donne une image écologique, admet la mairie. Mais il y a aussi un côté poétique : ce miel, c'est un peu l'arôme du quartier. »
L'apiculteur bénévole passe un a trois soirs par semaine, après son travail, pour vérifier que ses abeilles ne manquent de rien. Et la semaine dernière, il a pu procéder à une première récolte. 30 kg de miel ont été mis en pots avec l'aide du conseil municipal des enfants. « Bientôt, les tilleuls seront en fleurs. C'est un miel très recherché. Avec la récolte de juillet, nous espérons arriver à 100 kg. » Pas question de vendre ce miel, dont le nom sera dévoilé à la rentrée prochaine. Une grande dégustation sera offerte aux habitants du quartier lors du Forum des associations, en septembre. Et d'ici là, la mairie compte offrir un petit pot à chaque nouveau couple marié ou pacsé dans l'arrondissement.