Paris bétonne les rapports avec sa banlieue

©2006 20 minutes

— 

« Recoudre le lien entre Paris et la banlieue », a martelé hier Bertrand Delanoë, lors d'une visite du chantier de la porte des Lilas

Plusieurs élus, dont les maires de communes de Seine-Saint-Denis (Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas, Pantin et Bagnolet) l'accompagnaient pour constater l'état d'avancement des travaux de la couverture du boulevard périphérique

Les échéances sont pour le moment respectées et le recouvrement devrait être achevé en décembre

Quant aux travaux d'aménagement de l'espace libéré au-dessus et autour du périphérique, ils devraient prendre fin 2 008

Tous les maires présents ont affiché la même volonté de rapprocher la banlieue de Paris

« Ce projet entérine une réalité, assure Gérard Cosme, le maire (PS) du Pré-Saint-Gervais

De plus en plus de Parisiens s'installent au Pré-Saint-Gervais mais vivent à Paris

Les populations se rapprochent ; il faut faciliter les échanges

» Les élus réfléchissent à un autre projet : la construction conjointe d'un équipement collectif probablement dans le 19e, mais utilisable par tous les riverains des communes alentour

Pour autant, pas question de recouvrir tout le périphérique

« Un tunnel de trente-trois kilomètres serait de la pure folie, assure Bertrand Delanoë

Il faut le recouvrir là où les conditions de vie sont les moins bonnes

» Pas d'absorption, donc, de la banlieue par Paris : « ça ne réglerait pas les problèmes de prix du foncier, soutient le maire du Pré-Saint-Gervais, et ne ferait que repousser plus loin les poches de pauvreté

» T B