La population a la parole sur l'avenir du T3

©2006 20 minutes

— 

Trois mois et demi pour s'exprimer

Le débat public sur l'extension du tramway des Maréchaux (T3), dont la première partie sera mise en service à la fin de l'année, vient de commencer*

« On ne pourra pas nous accuser de manquer de transparence », se félicitait hier Denis Baupin, l'adjoint Vert au maire de Paris en charge des Transports

C'est en effet la Commission nationale du débat public (CNDP), autorité administrative indépendante, qui supervisera l'expression des opinions et en rendra compte aux pouvoirs publics

Cet organisme est saisi des projets d'infrastructure d'intérêt national

Un tel débat avait par exemple été organisé pour le projet de liaison ferroviaire rapide Paris-aéroport Charles-de-Gaulle, le CDG-Express

Chaque citoyen est donc invité à s'exprimer, via les brochures distribuées dans les bus, sur Internet ou lors des réunions publiques

Le débat devrait être vif sur le tracé, et les éventuelles incursions dans les villes de banlieue comme Pantin (Seine-Saint-Denis)

La question du nombre de stations sera délicate : plus il y en a, plus la population desservie est nombreuse, mais plus le transport est lent

L'insertion du tramway sur la voirie du boulevard des Maréchaux devra aussi être déterminée

Enfin, la localisation des ateliers-garages reste à définir

Le projet de prolongement à l'ouest vers la porte d'Auteuil (16e) est moins avancé que celui vers la porte de la Chapelle (18e) au nord

Ce dernier, jugé « prioritaire », reste programmé pour 2012, date à laquelle Paris espérait accueillir les Jeux olympiques

Le coût est estimé à 600 millions d'euros pour le tronçon nord et 60 pour l'ouest

Mais le budget, à partager entre la Ville, la Région et l'Etat, est loin d'être bouclé

Sophie Caillat *Le débat durera jusqu'au 15 mai

www

debatpublic-extensiontramparis

org Première réunion ce lundi à 19 h, à l'espace Reuilly, 21, rue Hénard (12e)