20 Minutes : Actualités et infos en direct
moyens legoDati annonce le déplacement « pierre par pierre » du Pavillon des Sources

Pavillon des Sources : Rachida Dati annonce qu’il ne sera pas détruit mais déplacé « pierre par pierre »

moyens legoLa décision de la ministre de la Culture permet la réalisation du centre de lutte contre le cancer prévu sans perdre un bâtiment du patrimoine historique de Paris
Un bâtiment ancien de l'institut Curie, situé tout près du Panthéon, est menacé de démolition pour accueillir un centre de chimie biologique sur le cancer. (Illustration)
Un bâtiment ancien de l'institut Curie, situé tout près du Panthéon, est menacé de démolition pour accueillir un centre de chimie biologique sur le cancer. (Illustration) - Google Maps / Google Maps
Romarik Le Dourneuf

R.L.D. avec AFP

Le Pavillon des Sources transformé en Lego ? Ce mercredi, la ministre de la Culture, Rachida Dati, a annoncé que le bâtiment parisien du site historique de l’Institut Curie, ne sera finalement pas détruit mais déplacé « pierre par pierre » à quelques mètres de son emplacement actuel.

À l’origine, l’Institut Curie avait pour projet de le détruire pour y construire en lieu et place un bâtiment de cinq étages, futur siège du premier centre de chimie biologique sur le cancer en Europe.

Une solution « d’entre deux »

Mais c’était sans compter sur une opposition ferme et forte de défenseurs du patrimoine parisien qui considèrent que la destruction de ce bâtiment représenterait une atteinte grave à la mémoire de Marie Curie. S’en est suivie une longue bataille médiatique entre les défenseurs du projet, parmi lesquels la Mairie de Paris, et ses opposants sur l’histoire du bâtiment et l’utilisation que la célèbre scientifique et prix Nobel en avait eu.

Laboratoire, entrepôt à déchets radioactifs, etc. Chacun y allait de son interprétation, au point que la démolition avait été arrêtée in extremis au début du mois de janvier par la prédécesseure de Rachida Dati, Rima Abdul Malak, demandant d’envisager « toute alternative possible ».

Finalement, la ministre semble avoir trouvé cette solution alternative en affirmant la non-destruction, mais le déplacement du pavillon qui permettra la création du centre de lutte contre le cancer.

La Mairie de Paris approuve, pas les opposants au projet

Le professeur Alain Puisieux, directeur du centre de recherche de l’Institut Curie, s’est réjoui ce mercredi de la décision prise : « Cette position permet de concilier l’ambition médico-scientifique, tout en y associant une dimension mémorielle très importante.  » Selon le scientifique, l’ensemble des travaux devrait être achevé au début de l’année 2026.

De son côté, la Mairie de Paris, qui n’est pas à l’origine du projet mais l’a soutenu notamment en délivrant le permis, semble approuver la décision. Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo en charge de l’urbanisme a confié à 20 Minutes : « C’est un bon compromis que nous avons travaillé avec l’Institut Curie que je remercie. L’important est que le projet soit mis en œuvre rapidement. C’est un enjeu scientifique et médical majeur pour Paris et la recherche contre le cancer dans le monde.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Premier à alerter sur la destruction du Pavillon des Sources, l’internaute et défenseur du patrimoine parisien, Baptiste Gianeselli ne semble pas de cet avis puisqu’il a tweeté sur X son désaccord : « Ce n’est pas en déplaçant les briques du Pavillon des Sources et en laissant construire un immeuble de 5 étages sur cette parcelle historique qu’on préservera l’Institut du radium de Marie Curie. Bien au contraire. »

Sujets liés