20 Minutes : Actualités et infos en direct
PagailleLes Franciliens « dissuadés » de prendre les transports durant les JO 2024 ?

JO de Paris 2024 : Les Franciliens vont-ils être « dissuadés » de prendre les transports ?

PagailleLa préfecture dément l’idée d’un « confinement olympique » évoqué par plusieurs titres de presse
Une ligne de métro complètement bondée en novembre 2022 (illustration).
Une ligne de métro complètement bondée en novembre 2022 (illustration). - Bertrand GUAY / AFP / AFP
Aude Lorriaux

A.L.

Les Franciliens vont-ils devoir renoncer aux transports publics durant les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) 2024 ? Une lettre du préfet de la région Île-de-France au ministre des Transports, récupérée par Le Canard enchaîné, sème le doute. « À certains endroits, le plan transport ne permet d’acheminer les spectateurs que si tous les autres voyageurs étaient dissuadés ou presque », explique dans cette missive Marc Guillaume à Clément Beaune.

Le Canard Enchaîné parle carrément d’un « confinement olympique », mais sans attribuer ces mots au préfet, une expression reprise telle quelle par France 3 et Le Monde, qui ont depuis corrigé leur version.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Pécresse appelle à télétravailler

« C’est une fausse information. Nous démentons formellement toute utilisation des mots ''confinement'' et même l’idée. Le préfet n’a jamais tenu ces propos », explique-t-on à la préfecture de région, sans démentir toutefois la phrase du courrier citée par Le Canard enchaîné : « À certains endroits, le plan transport ne permet d’acheminer les spectateurs que si tous les autres voyageurs étaient dissuadés ou presque. »

De son côté, Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), autorité régionale des transports, a appelé jeudi « tous ceux qui le peuvent à télétravailler » pendant les Jeux olympiques pour éviter l'embollie des transports. « On sera prêt pour les JO », a cependant voulu rassurer Valérie Pécresse.

Pagaille

Le courrier du préfet de la région Ile-de-France fait écho aux déclarations de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui affirmait dans l’émission Quotidien fin novembre : « Il y a des endroits où les transports ne seront pas prêts parce qu’il n’y aura pas le nombre de trains et la fréquence. » Le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, avait immédiatement répliqué en affirmant que la maire de Paris préférait « essayer de faire le buzz sur ''Quotidien'' » plutôt que de « participer aux huit comités stratégiques sur les transports pour préparer » les Jeux. Et il avait assuré plus tard que « les infrastructures seront prêtes en temps et en heure ».

La missive de Marc Guillaume semble donc mettre en difficultés le ministre. En résumé, confinement ou pas, il faut s’attendre à une belle pagaille dans les transports durant les JOP.

Sujets liés