20 Minutes : Actualités et infos en direct
coûteuxPécresse veut rendre accessible la ligne 6, un chantier à 2 milliards

Métro : Valérie Pécresse veut rendre accessible la ligne 6, un chantier à 2 milliards

coûteuxLa présidente de la région Ile-de-France fait une proposition à l’Etat et à la Mairie de Paris de « financer l’accessibilité de la ligne 6 à parts égales, pour engager la modernisation du métro centenaire »
Un handicapé dans le métro de Lyon, le 9 avril 2013 (illustration).
Un handicapé dans le métro de Lyon, le 9 avril 2013 (illustration). - C. VILLEMAIN/20 MINUTES / C. VILLEMAIN/20 MINUTES
Aude Lorriaux

A.L.

Valérie Pécresse a décrété le handicap « grande cause régionale 2024 », et revendique pour l’année à venir des « investissements sans précédent pour l’accessibilité des transports ». C’est dans ce cadre que la présidente de la région Ile-de-France fait une proposition à l’Etat et à la Mairie de Paris, de « financer l’accessibilité de la ligne 6 à parts égales, pour engager la modernisation du métro centenaire », selon des documents budgétaires que 20 Minutes a consultés.

D’après les chiffres d’Île-de-France Mobilités (IDFM), 9 % du métro est actuellement accessible, surtout la ligne 14 en réalité dont une partie du prolongement doit être achevée in extremis en juin 2024, ce qui fera passer le taux à 14 %.

Une proposition déjà faite en 2021

La ligne 6 est la plus facile à rendre accessible, car elle circule en aérien sur la moitié de son parcours. « Cette année 2024 va être l’année des Jeux paralympiques, donc l’inclusion va être au cœur de toutes les politiques régionales », promet Valérie Pécresse au micro de BFM Paris Île-de-France, qui a repéré la proposition dans le budget.

La proposition de Valérie Pécresse n’est pas nouvelle, la présidente de la région Ile-de-France promettait déjà en 2021 d’apporter un tiers du financement : « Je propose [d’apporter] un tiers du financement nécessaire. Mais il faudra que l’Etat et la Ville de Paris s’engagent à financer les deux tiers restants », proposait-elle, sur un chantier alors estimé à… 700 millions d’euros.


Sujets liés