20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSIl est arrivé, voici le RER des quarante prochaines années

SNCF : Les trains « nouvelle génération » arrivent sur les RER D et E

TRANSPORTSAvec 20 % de places en plus et des prises USB entre les sièges, il est destiné à être le train de la région pour les 40 prochaines années
Le premier voyage du RER NG sur la ligne du RER E en station Hausmann-Saint-Lazare. Paris, le 13 novembre 2023
Le premier voyage du RER NG sur la ligne du RER E en station Hausmann-Saint-Lazare. Paris, le 13 novembre 2023 - R.Le Dourneuf / 20 Minutes / 20 Minutes
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

L'essentiel

  • Le RER NG (Nouvelle génération) a effectué, ce lundi matin, son premier voyage sur la ligne E du RER. Arrivé avec deux ans de retard, il a été présenté comme une star en présence de Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités.
  • Plus spacieux, plus rapide et plus économe en énergie, il doit améliorer la ponctualité et le confort des voyageurs des lignes E et D du RER qu’il équipera totalement en 2026 et 2028.
  • C’est un contrat à plus de 3 milliards d’euros pour la région qui devra remplacer tous ses trains avant 2030 selon Valérie Pécresse.

Plus beau, plus grand, plus neuf quoi. À constater la foule qui se pressait ce lundi à la gare Haussmann-Saint-Lazare, on comprend que le nouveau RER NG (pour Nouvelle Génération) était attendu. Et pas seulement parce qu’il est livré avec deux ans de retard.

Star du jour, il a eu droit à une présentation en grande pompe en présence de Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités (IDFM), Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, Brice Rabaste, maire de Chelles (77), d’Henri Poupart-Lafarge, PDG d’Alstom et de macarons à volonté pour les invités venus assister à son premier voyage sur la ligne du RER E.

Plus de place, plus de vitesse, plus connectivité

Construit par Alstom, ce nouveau train a été conçu spécifiquement pour l’Île-de-France et pour s’adapter aux particularités de la région, selon Henri Poupart-Lafarge.

Dans Paris, une zone dense en usagers et aux arrêts fréquents, il est censé améliorer la ponctualité des services grâce à sa forte accélération et sa puissance de freinage additionnées à ses grandes portes qui doivent faciliter la montée et la descente des voyageurs.

Des prises USB entre les sièges.
Des prises USB entre les sièges.  - R.Le Dourneuf / 20 Minutes

Dans les zones plus reculées de la région, le RER NG offrira un confort amélioré aux usagers avec plus de places (20 % en plus), des espaces plus confortables, une luminosité améliorée et des prises USB entre les sièges.

Tout le RER E en 2026, tout le RER D en 2028, pas de RER B

Dans un premier temps, il va remplacer progressivement les rames des lignes RER E et RER D. Sur le RER E (ou Eole), il accompagnera le prolongement de la ligne vers l’ouest, d’abord à La Défense au printemps 2024, puis à Mantes-la-Jolie en 2026.

Sur la ligne RER D, il est encore plus attendu au regard des difficultés rencontrées par le trafic (retards, suspensions et incidents à répétition). C’est en 2024 que la ligne devrait recevoir ses premiers « NG ». Avec une livraison de quatre trains par mois selon IDFM, la totalité des trains seront remplacés en 2028.

Plus de lumière, des écrans d'nformation et plus de place dans les rames.
Plus de lumière, des écrans d'nformation et plus de place dans les rames. - R.Le Dourneuf / 20 Minutes

Malheureusement pour les usagers du RER B, l’autre ligne malade du réseau francilien, le RER NG ne pourra pas y être déployé à cause de la courbure de la ligne et de la taille des tunnels. Pour elle, IDFM a donc commandé le MI20, un train spécifique dont la livraison est pour le moment prévue début 2027, avec encore deux ans de retard.

« Le plus gros contrat du monde »

Au total, IDFM, l’autorité organisatrice des transports en commun franciliens, a investi 3,75 milliards d’euros pour renouveler l’ensemble du matériel roulant des lignes D et E, qui transportent à elles deux 1,4 million de passagers tous les jours. « C’est le plus gros contrat du monde de matériel roulant avec 365 rames commandées, a insisté Valérie Pécresse, on met le paquet ! »

Heureusement pour les finances de la région et de ses habitants, ce nouveau train consomme 25 % d’électricité en moins, par rapport à ses prédécesseurs et est destiné à fonctionner pendant quarante ans, soit l’équivalent de six millions de kilomètres.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« A l’horizon 2030, tous les trains de l’Ile-de-France auront été rénovés et les métros sont en train de suivre car nous avons 100 métros neufs qui arrivent sur le réseau », a précisé la présidente de la région.

Sujets liés