20 Minutes : Actualités et infos en direct
Voyage VoyagePolémique autour du voyage d’Anne Hidalgo à Tahiti et de son bilan carbone

Polémique autour du voyage d’Anne Hidalgo à Tahiti et de son bilan carbone

Voyage VoyageL’entourage de l’édile, contacté par l’AFP, assure photos à l’appui qu’il s’agit d’une « visite officielle » motivée notamment par les Jeux olympiques de 2024, mais la présidence de la Polynésie française dément
Anne Hidalgo le 23 mai 2023.
Anne Hidalgo le 23 mai 2023. - J.E.E / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le voyage de la maire de Paris Anne Hidalgo en Polynésie française, présenté comme « officiel » par son entourage et précédant des vacances, lui attire les foudres de son opposition de droite, qui raille son bilan carbone et sa « vadrouille aux frais des Parisiens ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Quand on prétend à longueur de temps faire de l’écologie et du développement durable la pierre d’angle de sa politique municipale, on ne multiplie pas les déplacements officiels et on évite les vacances à titre privé dans le Pacifique sud », a fustigé lundi soir sur X (ex-Twitter) le groupe Changer Paris, mené par Rachida Dati.

13 voyages à l’étranger en 2023

Mardi, ce groupe LR et apparentés a enfoncé le clou en rappelant les « 20 voyages dans le monde » de la maire, à titre officiel, depuis sa réélection en 2020, équivalant selon lui à un bilan carbone de « 51 tonnes de CO2 ».

Comme maire, Anne Hidalgo a déjà effectué 13 voyages à l’étranger en 2023, la plupart nécessitant de prendre l’avion, (Kiev deux fois, Rome, Bagdad, Bruxelles, Varsovie, Reykjavik, Erevan, New York, Cotonou, Nouméa et Papeete), rappelle l’opposition de droite qui raille un « Hidalgo carbone tour » alors que l’élue de la capitale donne des « leçons d’écologie sans le moindre scrupule ».

Alors que sa dernière apparition publique à Paris remonte au 11 octobre, le dernier voyage de Mme Hidalgo, un double déplacement en Nouvelle-Calédonie et Polynésie française, suscite les interrogations de la presse. L’entourage de l’édile, contacté par l’AFP, assure photos à l’appui qu’il s’agit d’une « visite officielle » motivée notamment par les Jeux olympiques de 2024, avec la visite du site olympique de surf à Teahupoo.

Séquence « pas officielle »

Sur ces photos, on voit Anne Hidalgo, accompagnée de ses adjoints chargés des Jeux olympiques et des outre-mer, Pierre Rabadan et Jacques Martial, avec plusieurs élus polynésiens, dont le président de la collectivité Moetai Brotherson, colliers de fleurs autour du cou. Mais la présidence de la Polynésie française a quant à elle indiqué à l’AFP que cette « séquence » n’était « pas officielle ».

Anne Hidalgo n’a pas publié ces photos sur les réseaux sociaux comme elle le fait habituellement.

Depuis ce déplacement qui s’est terminé le 21 octobre, selon son entourage, Anne Hidalgo est « en vacances », selon la même source, qui indique que son retour à l’Hôtel de Ville est prévu pour lundi 6 novembre. Des « vacances olympiques », a raillé sur X l’ancien député RN Gilbert Collard.

En partenariat avec Make.org, la Mairie de Paris organise un grand débat public, les « Dialogues parisiens, sur le sujet « Bien grandir à Paris ». Pour participer, il suffit de faire ses propositions sur le formulaire suivant :


Sujets liés