20 Minutes : Actualités et infos en direct
TransportParis propose la création d’un réseau de gares routières en Île-de-France

Gare de Bercy : Bientôt la création d’un réseau de gares routières dans le Grand Paris ?

TransportLa Mairie de Paris doit rencontrer les opérateurs le 9 novembre prochain
Les opérateurs rencontreront la Mairie de Paris le 9 novembre pour discuter d'une nouvelle organisation. (Illustration)
Les opérateurs rencontreront la Mairie de Paris le 9 novembre pour discuter d'une nouvelle organisation. (Illustration) - MOURAD ALLILI/SIPA / SIPA
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

L'essentiel

  • La Mairie de Paris a annoncé la fermeture de la gare routière de Bercy-Seine après les Jeux olympiques de Paris 2024 au mois de septembre dernier. Elle devrait retrouver son objet initial et redevenir un parking pour les cas de tourisme.
  • Après la fermeture des gares de Pershing (Porte Maillot) et de Gallieni (Porte de Bagnolet), la gare de Bercy est devenue la seule gare routière de Paris et a accueilli près de 6 millions de voyageurs par an.
  • Pour réorganiser au mieux ce flux, la Mairie de Paris propose la création d’un réseau de gares routières, des hubs, connectées aux transports en commun et aux autoroutes, dans le Grand Paris.

La Mairie de Paris persiste et signe. Un mois après sa déclaration affirmant que la gare routière de Bercy-Seine fermera ses portes après les Jeux olympiques de Paris 2024, pour retrouver sa destination première, un parking pour cars de tourisme, Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo est revenu ce mercredi sur le sujet.

S’il a réaffirmé sa ferme volonté d’interdire l’utilisation des lieux comme gare routière par les compagnies de cars longue distance comme Flixbus et Blablabus, les fameux « cars Macron », le premier adjoint a tenu à se projeter plus loin et envisage la création d’un réseau de gares routières dans le Grand Paris.

5,8 millions de voyageurs par an, une situation intenable

Si l’annonce n’a pas fait plaisir aux opérateurs de SLO (Services de transport Librement Organisés), Emmanuel Grégoire a rappelé les raisons de cette décision : « Bercy est devenue la seule gare de Paris. Pershing a fermé avec les travaux de la Porte Maillot. Gallieni également avec la liquidation d’Eurolines. Et depuis que la SNCF a cédé Ouibus (devenue Blablabus) à Blablacar, ces cars ont été transférés de la gare ferroviaire à la gare routière. »

Une situation intenable pour la gare de Bercy qui voit passer 5,8 millions de voyageurs et 111.000 bus par an. Selon une note de l’APUR publiée en début d’année 2023, cela représente près de 83 % de la fréquentation du Grand Paris. « Une seule gare ne peut recevoir la quasi-totalité du trafic. D’autant qu’elle a pris une dimension presque nationale puisque seule 44 % des voyageurs viennent de Paris. Ce n’est pas pour rien qu’il y a deux aéroports en Île-de-France », ajoute-t-il pour appuyer son propos.

Le parc de Bercy transformé en « parvis de gare »

D’autant que le lieu n’est pas adapté pour un tel flux de voyageurs. La connexion avec les lignes 6 et 14 du métro est loin d’être évidente puisqu’il faut marcher au moins une dizaine de minutes pour rejoindre ces stations. Et la trop discrète signalisation amène bien souvent le flot de voyageurs à errer à la recherche d’une solution dans le parc de Bercy, « transformé en véritable parvis de gare », qui en fait les frais. « On observe de nombreuses nuisances dans ce lieu, entre les vols à l’arraché de bagages, les tentatives d’intrusion dans les bus ou le bruit des valises roulantes sur un sol inadapté. »

Pour terminer d’enterrer la gare routière de Bercy, l’élu du 12e arrondissement de Paris, évoque également le positionnement stratégique du lieu. Pour le trafic d’abord, « c’est une bataille de faire repartir les opérateurs par le quai François Mauriac, ils préfèrent souvent repartir par le 12e arrondissement, avec les difficultés de circulation que cela entraîne ». Mais aussi pour les voyageurs, « à quel moment est-ce cohérent qu’un habitant de la Seine-Saint-Denis, qui veut se rendre à Amsterdam en bus, doive d’abord faire le voyage jusqu’à Bercy ? C’est un non-sens ».

Créer un réseau de petits hubs dans le Grand Paris

Emmanuel Grégoire a proposé à l’Agence nationale de régulation des transports (ART) de chapeauter la réflexion sur un réseau avec un schéma régional d’organisation des bus longue distance ou de cars Macron. Il propose la création de plusieurs petits hubs au nord (pour l’Angleterre, Beauvais et le Benelux), à l’est (pour l’Allemagne, la Suisse, etc.) et au sud (pour le Portugal, l’Espagne et l’Italie). Un réseau dans lequel « Paris prendra sa part s’il s’avère cohérent ».

« Nous pourrions créer un pôle au nord, un à l’est et un au sud dans un premier temps », avance-t-il avant de citer Roissy, Disneyland et Orly en exemple. Des hubs qui pourraient être des interconnexions, avec les transports en commun, « notamment le Grand Paris Express et la future ligne 14 qui ira d’Orly à Carrefour Pleyel », et également autoroutiers, pour Marne-la-Vallée.

À la recherche de candidats

Ce schéma directeur serait délivré dans les mois à venir si tous les participants conviés s’accordent. « L’idée, c’est quand même qu’il y ait une période intermédiaire, une grosse année, pour permettre d’identifier des nouveaux lieux. ». Emmanuel Grégoire annonce avoir déjà convenu d’un rendez-vous avec les opérateurs, le 9 novembre prochain, pour en discuter : « Ils ne peuvent pas s’exonérer des conséquences de leur activité ». Selon lui, Patrick Ollier, le président de la Métropole du Grand Paris aurait déjà donné un avis favorable pour participer à la discussion.

« Les communes autour de Paris ne se bousculent pas au portillon pour accueillir de telles infrastructures pour le moment, mais ce projet pourrait avoir de la cohérence avec certaines villes qui ont un projet urbain avec un programme d’hôtellerie de grande capacité comme Saint-Denis. »

En partenariat avec Make.org, la Mairie de Paris organise un grand débat public, les « Dialogues parisiens, sur le sujet « Bien grandir à Paris ». Pour participer, il suffit de faire ses propositions sur le formulaire suivant :


Sujets liés