20 Minutes : Actualités et infos en direct
maltraitance animaleUn chien retrouvé pendu à la grille d’un lycée à Drancy

Drancy : Un chien retrouvé pendu à la grille d’un lycée, un homme recherché

maltraitance animaleL’homme recherché aurait été identifié sur une vidéo de surveillance en train de battre et de traîner le chien
Le commissariat de Drancy serait à la recherche d'un homme identifié sur une vidéo de surveillance. (Illustration)
Le commissariat de Drancy serait à la recherche d'un homme identifié sur une vidéo de surveillance. (Illustration) - Mourad ALLILI/SIPA / SIPA
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

Abominable. Le corps d’un chien de race malinois a été retrouvé pendu, ce vendredi matin, à la grille d’un lycée à Drancy. Appelée par des riverains, la police a découvert le corps de l’animal mort, toujours suspendu, au niveau du boulevard Henri Barbusse de la ville de Seine-Saint-Denis. Son tortionnaire n’ayant pas pris la peine de décrocher son cadavre.

Contactée par 20 Minutes, l’association Action protection animale, qui a porté plainte contre X, assure qu’il ne peut pas s’agir d’un accident : « Le chien a été attaché avec un nœud coulant. Il ne fait absolument aucun doute que cet acte de barbarie a été commis volontairement et dans l’objectif de lui procurer une longue et douloureuse agonie. »

Une vidéo de surveillance montrerait l’homme battre le chien

Un premier indice appuyé par une vidéo de surveillance de la ville visionnée par la police selon une porte-parole de l’association. Vers 3 heures du matin, les images montreraient un homme, dont le visage est clairement visible, traîner le chien dans la rue tout en lui assénant des coups de poing et coups de pied avant de disparaître une vingtaine de minutes derrière un Algeco devant le lycée Paul Le Rolland : « On voit ensuite ce même homme ressortir sans le chien, qui sera retrouvé derrière cet Algeco… »

L’association avance même avoir retrouvé la trace de l’homme en question dans une maison habitée par plusieurs personnes qui auraient témoigné de la violence du suspect envers le malinois ramené il y a deux semaines. Une violence confirmée par les riverains toujours selon la même source : « L’homme aurait bien tenté de l’abandonner à la SPA, mais y aurait renoncé en apprenant qu’il y avait des frais d’abandon à payer. »

Jointe par 20 Minutes, la préfecture de police de Paris confirme avoir ouvert une enquête.

Sujets liés