20 Minutes : Actualités et infos en direct
Réforme des retraitesDes cheminots CGT envahissent le siège des JO de Paris 2024 à Aubervilliers

Manifestation du 6 juin : Des cheminots CGT envahissent le siège des JO de Paris 2024

Réforme des retraitesLa centaine de manifestants a déployé des banderoles à l’intérieur du hall d’entrée de l’immeuble
En cette 14e journée de mobilisation, des militants CGT ont investi le siège des JO 2024, situé à Aubervilliers, près de Paris.
En cette 14e journée de mobilisation, des militants CGT ont investi le siège des JO 2024, situé à Aubervilliers, près de Paris.  - Sportune / Sportune
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

«Pas de retrait, pas de JO ! » Présent dans les mobilisations contre la réforme des retraites depuis des mois, le slogan était également scandé ce mardi matin par les militants de la CGT RATP qui ont envahi le siège de Paris 2024 à Aubervilliers.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


À l’occasion de la 14e journée de mobilisation, ils étaient une centaine de cheminots à s’être présentés à l’entrée du bâtiment à quelques pas de la station Front Populaire de la ligne 12 du métro. N’ayant rencontré aucune résistance, les manifestants se sont engouffrés dans l’immeuble avant d’en bloquer l’entrée et de craquer des fumigènes à l’intérieur, devant les yeux médusés et les smartphones braqués des habituels occupants de l’immeuble.

« Les JO ne pourront pas se faire sans les agents de la RATP »

Selon les vidéos partagées sur les réseaux sociaux, plusieurs banderoles, telles que « Manu lâche ta réforme », ont également été déployées dans le hall d’entrée.


Interrogé par nos confrères de France Bleu Paris, Cémil Kaygisiz, secrétaire général de la CGT RATP Bus a expliqué cette « initiative coup de poing » : « Les JO ne pourront pas se faire sans les agents de la RATP. On a des milliards déversés dans les JO, ceux qui participent à leur tenue doivent avoir des hausses de salaires. »

Au même micro, un porte-parole de Paris 2024 a précisé que cette action s’est déroulée « sans violences ni dégradations ».

Sujets liés