20 Minutes : Actualités et infos en direct
FAKE OFFUn rat géant aperçu dans Paris après la grève des éboueurs ? C'est faux

Des rats géants envahissent Paris après la grève des éboueurs ? Attention à cette vidéo détournée

FAKE OFFUn élu de l’opposition a laissé entendre dans un post sur Twitter la présence de rats géants dans Paris
Aurélien Véron, élu du Conseil de Paris, a posté une vidéo laissant croire à l'arrivée de rats géants dans Paris à la suite de la grève des éboueurs.
Aurélien Véron, élu du Conseil de Paris, a posté une vidéo laissant croire à l'arrivée de rats géants dans Paris à la suite de la grève des éboueurs. - Capture d'écran Twitter / Twitter
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

L'essentiel

  • Un tweet posté par Aurélien Véron, élu du Conseil de Paris et porte-parole du Groupe Changer Paris laisse à penser qu’un rat géant aurait été aperçu dans les rues de la capitale à la suite de la grève des éboueurs.
  • La vidéo a été tournée à Rome, en Italie, et repérée par des quotidiens italiens dès le mois de janvier dernier.
  • Le rongeur en question serait un ragondin, plutôt qu’un « surmulot ».

L’invasion de Paris par des rats géants est-elle en marche ? C’est ce que semble suggérer Aurélien Véron, Conseiller de Paris et porte-parole du « Groupe Changer Paris ». Toujours apte à vilipender la politique d’Anne Hidalgo et de la majorité sur le réseau social, l’élu a posté sur Twitter, ce lundi dans la soirée, la vidéo d’un rat se baladant tranquillement dans la rue.

Au moins aussi grand qu’un chat, le rongeur aurait, selon Aurélien Véron, bien profité du mois dernier pendant lequel les ordures se sont amoncelées dans les rues de la capitale pour laisser cours à sa gourmandise tel un humain en période de fêtes de fin d’année : « Surmulots obèses après un mois de grève des éboueurs. Maintenant, régime », laisse-t-il en commentaire de la photo.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


La vidéo, reprise des dizaines de fois ce mardi matin déjà, inquiète beaucoup de Parisiens sur le réseau social et donne du grain à moudre aux adeptes de #saccageParis. Voici de quoi les rassurer.

FAKE OFF

Une rapide analyse de la vidéo laisse à penser que la scène ne se déroule pas à Paris, mais en Italie. En effet, dès le début de la scène, on peut apercevoir une enseigne lumineuse en arrière-plan qui indique « Farmacia », soit pharmacie en italien.

Après avoir effectué plusieurs captures d’écran sur la vidéo, et une recherche inversée de ces images sur Google images, il apparaît que la vidéo circule depuis plusieurs semaines sur les sites d’informations italiens comme Romatoday.it, Il Corriere della Città ou encore Il Quotidiano del Lazio.

Une place célèbre de Rome

Dès le mois de janvier, les médias transalpins font état de la présence du rongeur dans les rues de Rome. Ils citent même la place Cavour. Un rapide détour par Google street permet de retrouver l’emplacement exact de la scène, à l’angle de la place et de la via Cicerone, dans le centre de la capitale italienne, entre la Basilique Saint-Pierre et la fontaine de Trévi. On reconnaît d’ailleurs le panneau de la pharmacie et le passage piéton, sagement emprunté par le rongeur.


On reconnaît l'angle de la Piazza Cavour et de la via Cicerone à Rome, avec en rouge, l'enseigne de la pharmacie.
On reconnaît l'angle de la Piazza Cavour et de la via Cicerone à Rome, avec en rouge, l'enseigne de la pharmacie. - Captures d'écran

Quant à ce dernier, les journalistes italiens expliquent qu’il ne s’agit pas d’un rat ou d’un surmulot mais plutôt d’un ragondin, nouveau venu dans le bestiaire déjà riche (sangliers, goélands, etc.) de la Cité éternelle.

Un ragondin plutôt qu’un rat

Contacté par nos soins, Aurélien Véron confesse sans hésitation ne pas être l’auteur de la vidéo et que celle-ci n’a rien à voir avec Paris, la grève des éboueurs ou même Anne Hidalgo, assurant que son post avait pour but de faire réagir « de manière ironique sur l’explosion de la population de "surmulots" que tous les Parisiens subissent quotidiennement » : « La grève des éboueurs encouragée par la Mairie de Paris n’a pas réduit ce fléau, bien au contraire. Le risque sanitaire de cette prolifération a été confirmé et détaillé par l’Académie de médecine. L’information n’est pas la vidéo en soi mais la prolifération de surmulots qu’elle évoque. »

Gageons que l’élu d’opposition pourrait avoir de nouvelles chances de tourner des vidéos à Paris dans les jours à venir, la CGT FTDNEEA ayant annoncé, quelques heures avant son post, avoir déposé un nouveau préavis de grève.

Sujets liés