Les « cadenas d'amour » du pont des arts ne sont pas en sécurité

— 

La nouvelle brisera-t-elle des cœurs ? La Mairie de Paris envisage d'enlever les cadenas apposés sur les ponts parisiens par les amoureux, a-t-on appris samedi. Traditionnellement accrochés par les couples – qui jettent ensuite la clé dans la Seine – sur les rambardes du pont des Arts, ils sont désormais 1 600 « cadenas d'amour » à recouvrir l'ouvrage. Le plus ancien date de 2008. Une menace pour « la préservation du patrimoine », selon la Ville, qui ajoute que les cadenas commencent à déborder sur le pont de l'Evêché et sur la passerelle Léopold-Senghor. La Mairie tente donc de trouver une solution alternative, « pourquoi pas une sorte d'arbre métallique qui servirait de support à ces cadenas ». Les cadenas d'amour jonchent plusieurs ponts dans le monde, à Bruxelles, Kiev, Vilnius, Florence, Vérone, Venise ou en Chine, mais leur origine reste indéterminée. Peut-être le roman italien J'ai envie de toi de Federico Moccia, où le héros et l'héroïne accrochent un cadenas avec leur nom sur un lampadaire du Ponte Milvio près de Rome, avant de jeter la clé dans le Tibre ? Le secret est bien gardé.M. G.