Paris : Près de 800 migrants évacués d’un campement à La Chapelle

Précarité C’est déjà la troisième évacuation en moins d’un mois sur le même lieu

G.N.
Le campement de migrants, vendredi 9 décembre, sous le métro aérien, dans le 18e arrondissement de Paris.
Le campement de migrants, vendredi 9 décembre, sous le métro aérien, dans le 18e arrondissement de Paris. — JEANNE ACCORSINI/SIPA

Avec les températures négatives, la situation devenait de plus en plus intenable pour les migrants installés sous les rails de la ligne 2, le long du boulevard de La Chapelle (18e arrondissement). La préfecture de la région Ile-de-France (Prif) a donc procédé ce vendredi matin, avec le concours de la préfecture de police, à l’évacuation du campement, ou mise à l’abri, selon le vocable des autorités.

En tout, « 771 hommes isolés ont été pris en charge par les services de l’Etat », selon le communiqué de la Prif. Ce dernier indique qu’ils « bénéficieront d’une évaluation de leur situation administrative, ainsi que d’un accompagnement social, sanitaire et administratif afin d’être réorientés en fonction de leur situation ».



Il s’agit de la troisième évacuation en un mois de ces lieux où après chaque opération de police, un nouveau campement se reforme, cette fois-ci dans l’espace de jardins partagés. Ainsi, selon les chiffres de la Prif, ce sont plus de 2.000 personnes qui ont été mises à l’abri lors de ces trois opérations.