Paris : Les pompiers testent un drone pour éviter les noyades

TECHNOLOGIE Une fois positionné au-dessus de la personne qui se noie, le drone largue la bouée et la victime peut s’agripper en attendant l’arrivée des secours

20 Minutes avec AFP
Un véhicule des sapeurs-pompiers, le 25 août 2019, à Paris.
Un véhicule des sapeurs-pompiers, le 25 août 2019, à Paris. — Clément Follain / 20 Minutes

C’est sans doute une première mondiale pour une unité de secours. La brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP) expérimente en ce moment des drones pour éviter les noyades dans la Seine, selon un communiqué. Il s’agit du drone Skeyetech, qui selon France Bleu, a déjà largué une bouée de sauvetage à une victime en cours de noyade.

« À réception d’un appel aux secours, le drone se déploie automatiquement sur la zone de noyade. Il est le premier à se porter sur les lieux et fournit aux secouristes, à l’aide de ses caméras de jour et de nuit, un retour vidéo intelligent, via une détection automatique de victimes », selon le communiqué écrit en commun avec le fabricant, l’entreprise française Azur Drones.



300 personnes par an « en difficulté »

Une fois positionné au-dessus de la personne qui se noie, le drone largue la bouée et la victime peut s’agripper en attendant l’arrivée des secours. Ce système « permet de gagner un temps considérable sur la durée moyenne de nos interventions ». Il s’agit d’une amélioration des chances de survie des victimes à la clé, selon le Commandant Mathieu Giroir, initiateur et coordinateur du projet au sein du Bureau études et prospective de la BSPP.

La BSPP affirme venir en aide en moyenne à 300 personnes par an « en difficulté » dans la Seine.