un poste de sous-préfet pour être élu

— 

L'ex-syndicaliste policier Bruno Beschizza, élu sur la liste UMP de Seine-Saint-Denis lors des dernières élections régionales, a été nommé hier sous-préfet hors cadre par un décret de Nicolas Sarkozy. Son élection en mars dernier avait soulevé des incertitudes sur son statut. Son métier de commandant de police était incompatible avec son nouveau mandat électif. Il a donc fallu lui trouver une nouvelle fonction pour qu'il retrouve un salaire équivalent. Cette nomination, qui n'est pas une première, est critiquée dans les rangs même de la police. « Elle jette le discrédit sur le syndicalisme policier. Il doit être indépendant des partis politiques », explique Dominique Achispon, secrétaire général du syndicat national des officiers de police, majoritaire. Une indépendance revendiquée selon lui par le syndicat Synergie, dont Bruno Beschiz­za était le secrétaire général et qui s'est retiré de ses fonctions lors des élections. Son ancien adjoint, Patrice Ribeiro, doit lui succéder la semaine prochaine.