Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
MobilisationGrève massive dans les transports parisiens le 10 novembre

RATP : Vers un jeudi noir le 10 novembre après des appels à la grève dans les métros et RER parisiens

Mobilisation
Les syndicats de la RATP réclament une augmentation des salaires indexée à l’inflation et la reconnaissance de leurs qualifications
Une station de métro fermée pendant la grève du 18 octobre 2022.
Une station de métro fermée pendant la grève du 18 octobre 2022. - Justin Picaud / SIPA
Cécile De Sèze

C.d.S

Les habitants de la capitale qui le peuvent feraient mieux de se mettre en télétravail le 10 novembre prochain. Les syndicats CGT, FO, Solidaires, Unsa de la RATP appellent à une journée de grève sur les transports parisiens, métros et RER. L’objectif est clairement affiché dans leur communiqué publié lundi : zéro métro, zéro RER le jeudi 10 novembre. Le préavis court du mercredi 9 novembre 22 heures, jusqu’au vendredi 11 novembre 7 heures.

L’intersyndicale se mobilise contre « le mépris affiché » de la direction « envers la catégorie conduite ». Une attitude « à l’image du dialogue social et de cette politique de destruction de notre entreprise publique », explique le communiqué. Ils réclament une augmentation des salaires indexée à l’inflation et la reconnaissance de leurs qualifications.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Les syndicats espèrent faire de cette journée « une réussite ». La CGT a plus largement appelé à deux journées de grèves et de manifestations nationales et interprofessionnelles, les 27 octobre et 10 novembre, pour demander une augmentation des salaires, a affirmé vendredi à l’AFP la secrétaire confédérale Céline Verzeletti.

Le 18 octobre dernier, les syndicats avaient déjà appelé à la grève interprofessionnelle. Au total, 107.000 personnes ont manifesté selon l’Intérieur, « près de 300.000 » selon la CGT, organisatrice avec FO, Solidaires, la FSU et les organisations de jeunesse Fidl, MNL, Unef et la Vie lycéenne.

Sujets liés