20 Minutes : Actualités et infos en direct
EFFET « ANNIVERSAIRE » ?Un professeur d’Evry menacé de subir le même sort que Samuel Paty

Evry : Un professeur menacé de subir le même sort que Samuel Paty

EFFET « ANNIVERSAIRE » ?Le domicile du professeur menacé a été placé sous surveillance
Une photographie représentant le professeur d'histoire et de géographie français Samuel Paty.
Une photographie représentant le professeur d'histoire et de géographie français Samuel Paty. - AFP / AFP
Aude Lorriaux

A.L.

Un professeur d’histoire du lycée Georges-Brassens à Evry a été menacé de mort via une lettre le 10 octobre dernier, selon des sources policières et judiciaires, confirmant une information de BFM TV. La lettre a été déposée au proviseur et contenait des menaces à l’encontre de ce professeur de confession juive, indiquant qu’il allait subir le même sort que Samuel Paty.

« C’est un courrier de menace classique, qui fait allusion à la religion juive de la personne », indique la source judiciaire. « Il n’y a vraisemblablement aucune raison. Ce n’est pas quelque chose d’habituel », poursuit la même source, qui précise qu’une enquête a été ouverte lundi, pour menace de mort avec comme circonstance aggravante l'appartenance, vraie ou supposée de la victime à une religion déterminée.

Dans la missive adressée au lycée Georges Brassens d'Evry, publiée sur les réseaux sociaux et authentifiée par une source de la police, on peut lire: «Le sale juif doit arrêter de faire le malin (...) On va lui faire "une Samuel Paty" à lui et son père le vieux rabbin sioniste». «Les juifs on en veut pas (sic) dans des lycées, restez dans vos synagogues. On va s'occuper (de ce professeur) à la sortie du Lycée (sic)», poursuit le courrier.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Le domicile du professeur sous surveillance

La sûreté urbaine du commissariat d’Evry est chargée du dossier. L’établissement a été placé sous surveillance de la police ainsi que le domicile du professeur avec des passages de patrouille de police réguliers.

«Lorsque des professeurs ou des membres de la communauté éducative (...) sont menacés (...), nous intervenons, d'abord en condamnant fermement toute forme d'agression verbale ou physique», mais également avec «une protection fonctionnelle», a réagi le ministre de l'Education nationale Pap Ndiaye, interrogé par la presse en marge d'un déplacement à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne).

«La haine antisémite inadmissible inacceptable, immonde», a réagi sur Twitter Isabelle Rome, ministre chargée de l'Egalité femmes hommes.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Un autre incident en septembre

Cet incident intervient alors que les établissements scolaires s’apprêtent à rendre hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie de 47 ans, décapité le 16 octobre 2020 par un jeune homme radicalisé qui lui reprochait d’avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.



Il fait suite à un autre incident début septembre, rendu public mi-octobre. Un professeur qui avait évoqué en classe « la liberté d’expression, les caricatures de Mahomet et Charlie Hebdo » a subi des menaces de mort proférées dans un lycée du Haut-Rhin par l’oncle d’une élève.

Sujets liés