Pass Navigo : Le plan de Valérie Pécresse pour limiter la hausse

TRANSPORTS La présidente d’Ile-de-France Mobilités va faire voter une délibération lundi prochain avec différentes pistes pour contenir la hausse du prix du pass Navigo

G.N.
— 
En ces temps d'inflation, le prix du pass Navigo pourrait bien augmenter lui aussi.
En ces temps d'inflation, le prix du pass Navigo pourrait bien augmenter lui aussi. — Clément Follain / 20 Minutes

Le pass Navigo coûtera-t-il bientôt 100 euros ? C’est une possibilité qu’envisage Valérie Pécresse, la présidente d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), mais à laquelle elle ne veut pas se résoudre. Elle va donc proposer au vote lundi prochain une délibération intitulée « Non au forfait Navigo à 100 euros par mois ». Dans ce texte de deux pages, elle avance plusieurs propositions pour limiter l’impact sur les usagers du « besoin de financement complémentaire d’Ile-de-France Mobilités dû à la crise économique et à la flambée du coût de l’énergie [qui] s’élève à 750 millions d’euros en 2023 ».

D’emblée, Valérie Pécresse refuse de « réduire l’offre de transport et de sacrifier les investissements. Ce serait une faute écologique majeure ! », assure-t-elle. En revanche, le projet de délibération entend solliciter l’Etat via une baisse du taux de TVA à 5,5 % sur les transports en commun et une hausse des taux de plafonds du versement mobilité payé par les entreprises.



« Le pass Navigo n’a pas été augmenté depuis 2017 »

Il entend aussi mettre à contribution les opérateurs (RATP et SNCF) via un abaissement du coût des contrats en échange d’un allongement de ceux-ci. Enfin est prévue « une augmentation des contributions totales des collectivités membres d’Ile-de-France Mobilité de 100 millions d’euros en 2023 », dont la moitié serait assurée par la région Ile-de-France, annonce Valérie Pécresse.

Si toutes ces propositions sont mises en application, « nous pourrons réduire au maximum l’effort demandé aux voyageurs », promet la présidente d’IDFM, sans toutefois l’exclure. Elle rappelle néanmoins que « le pass Navigo n’a pas été augmenté depuis 2017 alors que l’inflation depuis cette date se monte à près de 11 % ».