Mister You condamné pour trafic de Stup'

William Molinié

— 

Pendant sa cavale, Mister You a publié de nombreuses vidéos sur son blog.
Pendant sa cavale, Mister You a publié de nombreuses vidéos sur son blog. — SKYROCK

Provocateur jusqu'au bout. Le rappeur Mister You s'est présenté hier vêtu d'un T-shirt de Jacques Mesrine revolver dans la ceinture, devant la présidente de la 16e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Le chanteur, de son vrai nom Younes Latifi, a été condamné à trois ans de prison, dont un an avec sursis et 5 000 € d'amende pour un trafic de cannabis démantelé en 2007. Lors du coup de filet des policiers, il s'était enfui par la fenêtre de l'appartement de ses parents, dans une cité du 19e. En cavale pendant deux ans, jugé par défaut à cinq ans de prison, il a finalement été interpellé en décembre dernier.

Mise en scène de sa cavale
Dans le prétoire, une cinquantaine de fans du chanteur sont venus soutenir celui qu'ils considèrent désormais comme un « Robin des bois des cités ». « Je suis devenu la mascotte. Le rappeur, c'est celui qui représente son quartier », explique, debout dans le box, le jeune homme de 26 ans. Il mettra 1 h 30 pour avouer sa participation dans le trafic de cannabis. En revanche, il réfute le terme de « fugitif ». « Les policiers de la BNRF [brigade nationale de recherche des fugitifs] ont mis 48 h pour le trouver à partir du moment où ils ont commencé à le rechercher », argumente Thomas Maier, son avocat. Pendant deux ans, Mister You a mis en scène sa cavale, n'hésitant pas à narguer les policiers sur son skyblog et à sortir un album intitulé « Arrête You si tu peux ! ». « Il a composé entre 250 et 300 titres de chanson », confirme un de ses amis, présent à l'audience. Son dernier album, Présumé coupable (lire encadré), sorti lundi, circulait même dans les rangs. Son avocat est allé jusqu'à le glisser à la présidente pendant le délibéré. « Vous verrez qu'il n'y a pas que des chansons de flics ou d'injustice. » Peu avant, le ministère public avait requis 3 ans ferme et une amende de 15 000 €. « Au mieux, il sera dehors dans huit mois », grâce aux remises de peine, s'est félicité son avocat. Un autre album serait déjà en préparation.

Morceaux choisis

Véhément à l'encontre des policiers, de la justice et des politiques, Présumé coupable, le dernier album de Mister You, est sorti lundi. Quelques extraits :« En France, c'est comme aux States, la liberté, c'est qu'une statue. »« [Les juges] te mettent 4 ans pour une barrette. Autant se faire une Caisse d'Epargne. »« Je suis peut-être pas très intelligent mais je préfère courir à ma perte que de galoper derrière les gens. »