des mineurs roumains auraient été illégalement renvoyés

— 

Des mineurs isolés roms ont-ils été illégalement renvoyés en Roumanie après l'incendie d'un vaste bidonville à Massy (Essonne), il y a trois semaines ? C'est ce qu'ont affirmé hier les associations Hors la rue et Imediat. Selon eux, « neuf mineurs isolés faisaient partie des 200 à 250 Roumains » qui ont été renvoyés à Bucarest par deux vols, le 10 mars dernier, deux jours après le sinistre. Cette procédure est pourtant strictement encadrée et suppose, entre autres, la saisine d'un juge pour enfants. Ce qui aurait été fait pour seulement deux des mineurs, à l'initiative des associations. Mais les magistrats n'ont pas pu rencontrer ces deux adolescents, assurent les associations, qui entendent porter l'affaire devant les tribunaux. Du côté de l'Office français de l'immigration et de l'intégration, on indique que les « mineurs étaient accompagnés ». Autre grief des associations : « l'absence de cadre légal » du relogement des Roms dans un gymnase de Massy dont ils n'auraient pas eu le droit de sortir. Hier, ni la préfecture de l'Essonne, ni la mairie de Massy n'étaient en mesure de répondre à nos questions.alexandre Sulzer

Prostitution

Sur les 271 mineurs isolés pris en charge par Hors la rue en 2009, une centaine était « en situation de traite », dont une trentaine prostitués.